Partagez | .
 

 [ouvert]A la Bibliothèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dream


avatar

Messages : 45

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#74

MessageSujet: [ouvert]A la Bibliothèque   Lun 25 Nov - 11:22

Christa Davies avançait d'un pas rapide à travers les couloirs du château de l'Académie d'Alchimie et de Sorcellerie. La jeune fille de dix-sept ans ignorait les regards de mépris qui suivaient le moindre de ses pas. Un jour, elle leur montrerait, à tous ces imbéciles, que ce n'était pas parce qu'elle venait d'une famille pauvre qu'elle ne pouvait pas devenir une grande magicienne.

Ses cheveux roux volants derrière elle, elle se dirigeait vers la Bibliothèque de l'Académie. Cela provoquait des sentiments contradictoires chez Chris car d'un côté, la Bibliothèque était son lieu préféré dans le château. Mais d'un autre côté, elle s'y rendait pour faire des recherches pour un devoir. Chris était une magicienne élémentale et pouvait donc utiliser les quatre éléments à sa guise. Alors qu'elle aurait voulu se spécialiser dans le feu ou l'eau, il s'était avéré que c'était l'air, son élément de prédilection. Ce fut une de ses plus grandes déceptions personnelles...

Faire des recherches sur l'air, qu'il dit le prof... Genre, y a pas plus craignos que l'air comme élément ! Et faut en plus que je sois la seule à le maîtriser dans la classe !

Car oui, elle était la seule à avoir l'air comme élément de prédilection. Bon, cela la rendait originale, mais cela la mettait à l'écart des autres, aussi.

Chris se secoua intérieurement et entra dans la Bibliothèque. Elle salua d'un signe de tête le bibliothécaire. C'était un vieil homme rabougri aux vêtements sombres et à la longue barbe grise. Il avait toujours la mine renfrognée et ses yeux semblaient scruter le moindre étudiant présent dans son antre. Chris se demandait parfois l'âge qu'il avait, certaine qu'il avait dépassé les cent ans.

Sans accorder plus d'importance au vieil homme et ignorant royalement les autres personnes présentes, Christa se dirigea directement vers le rayon réservé à la magie des éléments. Elle caressa les reliures des livres du bout des doigts, ses yeux bleus recherchant un titre accrocheur pour la magie de l'air. Elle en prit un et se dirigea vers un table, au fond de la bibliothèque. C'était sa table préférée car personne n'y venait jamais et elle y était donc tranquille. Elle s'y installa et sortit de quoi écrire de son sac.

Mais aujourd'hui, elle ne serait pas la seule à rechercher de la tranquillité au fin fond de la Bibliothèque...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenesday


avatar

Messages : 51

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#75http://entremondes-express.azurforum.com/t9-billets-gare-de-tortuga#116

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Lun 25 Nov - 20:25


La bibliothèque n’était pas ce que l’on pouvait appelé le lieu le plus populaire de l’école. Pas moderne pour un sous, les gosses riches préféraient payer des gens pour faire leur travail mais le problème dans la magie c’était la facilité à repérer les tricheurs. Mais au moins Lavalya était tranquille pour étudier. Aujourd’hui encore elle avait des cernes qu’elle avait essayer de cacher sous un trait épais de crayon noir. Assise à la table la plus au fond et caché du temple du savoir, ses yeux fatigués lisaient un livre sur sa complexe spécialité. A son niveau elles l’étaient toutes, en dernière année à 19 ans elle étudiait la télékinésie.

Il lui avait fallu passé plusieurs étapes, d’abord comprendre le fonctionnement de son propre esprit. C’est pourquoi il lui avait fallut plusieurs années pour maîtriser l’art de l’occlumancie et même encore maintenant elle ne réussissait pas toujours à faire face à son professeur. Puis ensuite ce fut le tour de l’esprit des autres avec l’art de la légilimencie. Elle commença par pénétrer l’esprits d’animaux puis essayer avec son professeur une fois encore. Les cobayes et les élus pour cette discipline étaient très peu nombreux. C’est pourquoi elle se sentait à l’écart mais aussi parce que souvent elle était victime de préjugés, son don étant mal perçu.

Etant là depuis plusieurs heures, elle détendit ses muscles et fit craqué ses os. Debout, elle atteignait la moitié des grandes étagères que composaient la bibliothèque mais elle avait une carrure fine voir rachitique par moment selon sa masse de travail, elle en oubliait de manger. Mais pour l’heure sa tranquillité fut compromise par une jeune fille rousse qu’elle ne connaissait pas.

*Bah ça alors je pensais que personne ne connaissait ses tables*

Elle s’installa sur la table en face de la sienne et Lavalya l’observa dans l’ombre sans rien ne sachant que faire. Fallait-il lui dire bonjour ? Sa tenue sombre et son silence l’aidait sans nul doute à passer inaperçue.

* Après tout je peux essayer de voir si elle disposer à discuter…*

Elle lança son esprit à l’encontre de la nouvelle venue, doucement, quand elle finit par l’effleurer Lavalya se rétracta finalement. Elle avait déjà eu des problèmes pour ce genre de comportement mais il fallait dire que ce genre de don où l’on pouvait se servir n’aidait pas pour apprendre la discussion. Bon, elle ne l’avait surement pas sentit.  

*Puis zut ! Elle viendra bien me voir si elle en as envie*


Sans plus de cérémonie elle reprit place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karibou


avatar

Messages : 35

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#41

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Lun 25 Nov - 22:38

Aujourd'hui était un jour tout ce qu'il y a de plus banal et ennuyeux. Un début de semaine, qui plus est. Nathaniel n'avait donc vraiment aucune raison d'être guilleret. Il ne l'était jamais, à vrai dire... Les jours où l'on pouvait dire qu'il était de « bonne humeur », il se contentait en vérité de ne pas jeter de regards assassins aux personnes qui croisaient sa route et ralentissais malencontreusement son rythme de marche. Il se montrait alors d'une tolérance et d'une patience, certes limitées, mais qu'on ne lui connaissait néanmoins pas à son habitude.

Il était neuf heures du soir, la plupart des élèves de l'Académie avaient fini les cours et se rendaient dans leur chambre, quand ils ne se décidaient pas à sortir prendre l'air entre amis. Sortir prendre l'air, c'était quelque chose que Nathaniel aimait bien faire. Il ne le faisait jamais entre amis cependant, car Nathaniel n'en avait tout simplement aucun. Mais il n'en ressentait pas la moindre once d'émotion, bien au contraire ! Après tout, les gens avaient cette mauvaise manie de traîner dans les pattes, de s'adonner à toutes sortes de discussions sans intérêt, de vouloir avoir de vos nouvelles à tout bout de champ, et Dieu sait quoi encore... Nathaniel jouissait donc d'une tranquillité rêvée, et quand il sortait, c'était pour se promener seul dans la forêt qui jouxtait l'Académie. Seul ? Pas totalement... Effectivement, Nathaniel était élève en Démonologie. Sa spécialité était donc d'invoquer des démons afin de leur faire faire quelques petits services en son nom. Par habitude, Nathaniel avait fini par apprécier se faire accompagner de quelques démons, de niveau inférieur bien sûr, car les démons de niveau supérieur n'étaient pas dignes de confiance et devaient être invoqués de façon sécurisée, dans un but précis et pas comme « compagnons de chemin ».

Mais ce soir là, Nathaniel n'était pas sorti se balader dans la forêt, car il avait une recherche importante à rendre pour demain sur les djinns des pays du Moyen-Orient. Il avait eu tout son week-end pour la faire, bien évidement, mais Nathaniel était le genre de garçon à ne faire que ce qu'il voulait, quand il le voulait, et à qui il ne fallait surtout rien imposer. C'est donc sur les nerfs que Nathaniel arpentait les rayons de la bibliothèque de l'Académie. Le lieu était presque désert, seule une poignée d'élèves étaient présents. Nathaniel n'aimait pas fréquenter ce lieu à cause des élèves qu'on pouvait y trouver : tous des gentils fayots bien sages et sans grande personnalité ! C'est du moins le stéréotype dont il avait bien du mal à se défaire. Il faut dire qu'il n'avait pas totalement tort, il suffisait d'un peu de logique pour deviner que les binoclards premiers de classe se trouvaient à la biblio quand les cancres et les perturbateurs préféraient s'amuser et faire la fête dehors. Les cancres, Nathaniel les aimait encore moins que les intellos ! En plus d'être de parfaits ignorants, ces élèves avaient la fâcheuse manie d'être trop plein d'orgueil et d'amour propre. Par ailleurs, très souvent, Nathaniel se faisait « intimider » par des gros bras qui se faisaient passer pour les rois de l'Académie. Ces espèces de brutes épaisses n'appréciaient pas son regard moqueur, un peu trop appuyé sur elles. Elles le prenaient alors par surprise dans un lieu calme et le coinçaient contre un mur en le menaçant deux ou trois minutes de lui tabasser la gueule. Les menaces n'étaient néanmoins jamais mises à exécution, car Nathaniel avait beau être solitaire, il était reconnu à l'Académie. Et silencieusement respecté. La branche d'études qu'il avait choisie était en effet réputée être l'une des plus dures à suivre, avec un des plus forts taux d'échec de toute l'Académie. Rien de plus normal : tout le monde n'avait pas la force de caractère nécessaire pour supporter les rituels sacrificiels qui permettaient l'invocation de démons. La simple perspective de devoir user de sang à longueur de journée, ou encore de devoir se blesser soi-même pour l'accomplissement d'un rituel particulier, faisait fuir plus d'un élève. Et c'est pourquoi Nathaniel, au final, ne se faisait jamais tabasser : les élèves en Démonologie fréquentaient la violence au quotidien, et ses agresseurs avaient sans doute peur de le faire saigner en le frappant, lui dont le sang était précisément l'outil de travail... C'en était parfaitement risible, mais Nathaniel ne cherchait jamais à se venger de ses détracteurs. Il n'y avait pas plus grande perte de temps, selon lui.

Mais revenons à ce lundi soir à la bibliothèque. Un livre intitulé « Encyclopédie des esprits malveillants d'Orient » sous le bras, Nathaniel put enfin regagner la place qu'il avait choisie à son arrivée pour commencer son devoir. Quelle ne fut pas sa surprise de constater que la place en question avait été prise !

Non mais elle ne se gêne vraiment pas, celle-là, songea l'étudiant de dernière année dont la moutarde montait déjà au nez.

En face de lui, à la table où il avait posé son sac de cours avant de partir en quête d'ouvrages, une jeune rousse semblait elle-même concentrée sur la lecture d'un livre ancien. Nathaniel, qui ne l'entendait pas de cette oreille, se rua presque sur elle. Il ralentit quand il ne fut plus qu'à deux mètres de la jeune rousse en question, prit alors le temps de s'approcher avec lenteur et se racla distinctement la gorge avant de décréter froidement :

« Tu es assise à ma place. »

La jeune rousse, déconcentrée et déconcertée, n'eut pas le temps de lui répondre qu'il reprenait :

« Tu n'as pas vu le sac ? »

Et pour appuyer ses dires, il pointa son sac de cours à moitié dissimulé sous la table. La jeune rousse pouvait ne pas l'avoir vu en arrivant ici, mais cela était fort égal à Nathaniel. Il détailla un moment l'intruse : elle devait être un peu plus jeune que lui, et il ne se rappelait pas l'avoir croisée auparavant. Il était difficile de dire à quelle branche d'études elle pouvait bien appartenir. Au final, elle semblait quelqu'un de tout à fait ordinaire, comme la moitié des élèves de cette Académie. Nathaniel fit mine de souffler d'impatience et de mécontentement, attendant que la jeune rousse s'excuse, prenne ses affaires et déguerpisse d'ici. On n'était jamais tranquille nul part ! Ce qu'il pouvait détester cet endroit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dream


avatar

Messages : 45

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#74

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Mar 26 Nov - 14:11

Christa était abasourdie par l'intelligence de l'auteur du livre qu'elle lisait. "L'air est l'élément indispensable à la vie. Sans lui, aucun être vivant ne pourrait vivre."

Sans blague ? C'est sûrement ce type qui a découvert que pour vivre, fallait respirer...

Elle passa rapidement l'introduction et se rendit directement au chapitre concernant la magie de l'air. Ce qu'elle pouvait jalouser les autres qui faisaient des recherches sur un élément bien plus intéressant ! Quoiqu'elle n'avait pas encore vu un seul de ses "camarades" de classe. Mais bon, il faut dire aussi que le professeur leur avait donné ce devoir le matin même... Les autres étaient sûrement du genre à faire leurs recherches à la dernière minute. Ça ne l'étonnerait qu'à moitié.

Chris soupira tout en prenant quelques notes au brouillon. L'air... C'était vraiment l'élément le plus nul ! Que pourrait-elle faire de l'air si un jour elle se retrouvait face à un adversaire ? Avec le feu, elle aurait pu le brûler. Avec l'eau, le noyer. Et l'ensevelir grâce à la terre. Tandis qu'avec l'air... elle pourrait à la limite lui envoyer une brise en plein visage...

C'est sûr que ça va tous les faire fuir...

Bon, elle savait maîtriser un peu les autres éléments, mais pas suffisamment apparemment...
Alors qu'elle lisait son vieux grimoire, Christa se sentit bizarre. Une étrange sensation lui parcourut la tête, comme si une plume lui avait caressé le cerveau. Grimaçant face à sa sottise (Sérieux ? Une plume qui caresse son cerveau ?), elle releva la tête et se massa un peu les tempes. Elle remarqua alors qu'elle n'était plus seule. Une jeune fille était assise à la table face à elle. Elle était belle, bien qu'elle ait de grandes cernes sous les yeux. Malgré cela, ses cheveux noirs étaient magnifiques et son visage agréable.

Christa la regarda un instant, se demandant qui elle était. Elle semblait plus vieille qu'elle... Peut-être était-ce une dernière année ? Puis, se disant que cela ne la regardait (et ne l'intéressait) pas outre mesure, la rousse reprit sa lecture. Une pensée soudaine lui traversa l'esprit... L'air était indispensable pour vivre... Avec sa magie, était-elle capable de priver un être d'air ? Etait-il possible de bloquer l'air dans les poumons de quelqu'un pour qu'il suffoque... ?

Alors qu'elle réfléchissait à cette perspective, un raclement de gorge la sortit de sa lecture.

- Tu es assise à ma place.

Surprise d'entendre une voix masculine froide, Christa tourna la tête et son regard tomba sur... Nathaniel Gordon ! Elle ouvrit de grands yeux en reconnaissant l'étudiant de dernière année aux cheveux sombres et aux yeux bleus. Elle ne le connaissait pas personnellement, mais en avait entendu parlé. En même temps, un élève en Démonologie de dernière année, c'est loin de passer inaperçu...

- Tu n'as pas vu le sac ? poursuivit-il avant que la jeune fille n'ait eu le temps de répondre.
- Un sac ? répéta-t-elle.

Il pointa alors un sac, à moitié caché sous la table. Christa baissa les yeux et fronça les sourcils. Non, elle n'avait pas vu le sac. Si c'était le cas, elle aurait su que les lieux allaient être fréquentés et aurait emprunté le livre pour travailler dans sa chambre... Peut-être était-ce ce qu'elle allait faire... mais le voir souffler d'impatience lui donna juste envie de le contrarier. Il croyait qu'elle allait partir ? Il allait être déçu !

- Déjà, ton nom n'est pas écrit sur la chaise, ni sur la table.

Elle avait parlé d'un ton calme, mais n'était pas décidée à se laisser faire, tout élève en Démonologie de dernière année qu'il était.

- Ensuite, si tu voulais vraiment "réserver" cette place, fallait mettre ton sac bien en vue, et pas le cacher. Et pour finir, y a d'autres places et d'autres tables.

Car finalement, non, elle n'avait pas l'intention de bouger de là. Toutes ses affaires étaient étalées devant elle : grimoire, parchemins, crayons, plumes, encres, notes de cours, baguette magique... Lui, il n'avait qu'à prendre son sac et choisir une autre place, alors qu'elle aurait dû ranger pour s'installer ailleurs... Bref, une perte de temps dont elle ne voulait même pas entendre parler...

Elle se baissa, prit le sac du jeune homme et le lui tendit calmement.

- Et j'ai pas chauffé cette chaise pour quelqu'un d'autre, sans oublier que je suis loin d'avoir fini... conclut-elle d'une voix toujours aussi calme.

Elle leva les yeux vers lui, prête à encaisser les foudres de Nathaniel Gordon (du moins, se croyait-elle prête...). Elle se demanda alors s'il était noté quelque part qu'il était interdit de tuer un autre étudiant au plein milieu de la Bibliothèque pour invoquer un démon.

Elle déglutit discrètement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinguin


avatar

Messages : 52

http://entremondes-express.azurforum.com/t6-billets-gare-du-31-octobre#114http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#92

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Mar 26 Nov - 19:38

Il était déjà tard, le repas était finit depuis un moment et les couloirs étaient plutôt vides. Eglantine appréciait ce moment où tout était paisible et en profitait généralement pour se balader. C'était un peu son petit rituel le soir.

Pourtant cette fois, elle se rendait à la bibliothèque. Elle n'aimait pas vraiment ce lieu. Il était poussiéreux et, à certaines heures, plein d'élèves en tout genre... Cependant les cours l'obligeait parfois à s'y rendre et Eglantine choisissait d'y aller le soir pour croiser le moins de monde possible.

Avant d'arriver dans cette école, la demoiselle ne savait pas qu'une bibliothèque pouvait être aussi déprimante. Celle de ses parents étaient tellement plus agréable, pleine de vie et de magie !

Le matin même, leur professeur leur avait demandé de faire de recherche sur leur élément de prédilection. La jeune fille pensait déjà bien connaitre son élément eau, même si elle avait conscience de ne pas le maîtriser totalement. Mais puisqu'elle devrait de toute façon aller faire ces recherches, elle préférait s'y rendre avant que tout ses camarades décident de faire de même.

Elle entra donc dans la bibliothèque et se dirigea facilement dans les allés pour rejoindre celle de la magie élémentale. Eglantine cherchait du regard le livre qu'on lui avait conseiller quand elle entendit que deux élèves avaient un différent. Elle se retourna et leur jeta un regard noir. Cela l'irritait qu'on puisse gêner les gens pour de tels broutilles. Eglantine remarqua que l'une de ces personnes étaient une fille de sa classe. Elle ne la connaissait pas plus que cela et n'avait donc aucune raison d'intervenir. Surtout juste pour une histoire de place. Elle le remarquait c'est tout.

Eglantine trouva enfin le livre du professeur River, L'eau, un élément qui coule de source?

*Génial, en plus l'auteur se croit drôle...*

La demoiselle hésita à s'installer à une table de la bibliothèque, au risque d'entendre encore les jérémiades d'un garçon qui avait "perdu" sa place. Elle pouvait aussi emprunter le livre et aller travailler dans son dortoir mais préférait attendre que les gens dorment...

Alors qu'elle cherchait un table où déposer ses affaires, elle laissa ses pensées défiler. Eglantine se rendit compte qu'elle était particulièrement stressé aujourd'hui de ne pas avoir eu le temps de sortir un peu. C'était sûrement pour cette raison qu'elle esquivait la présence des autres encore plus que d'habitude.

Ne faisant plus attention à ses pieds, elle trébucha sur quelque chose, peut-être un sac. Son sac se renversa sur une table, renversant au passage son encrier sur les documents qui y étaient posés.

- Excuse-moi, je ne regardais pas où j'allais... Je vais nettoyer ça.

Eglantine ne connaissait pas la fille aux cheveux couleur corbeau, certainement une dernière année, qu'elle avait bousculé dans sa chute. Elle invoqua son élément pour nettoyer les dégâts qu'avait causé sa maladresse. C'était une des fonctions de l'au qu'elle maitrisait et il n'y eu plus de trace d'encre sur la table après son sort. Puis elle remballa négligemment ses affaires dans son sac avant de demander.

- Tu es tachées aussi ? Je peux te nettoyer également si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenesday


avatar

Messages : 51

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#75http://entremondes-express.azurforum.com/t9-billets-gare-de-tortuga#116

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Jeu 28 Nov - 19:04

Lavalya était de nouveau plongée dans l’étude de son manuscrit emprunté à la réserve de la bibliothèque. Elle avait acquis ce droit en entrant en dernière année. Mais elle fut de nouveau interrompu par des éclats de voix cette fois-ci. Nathaniel qu’elle connaissait assez bien étant de la même promotion qu’elle houspillait la fameuse jeune rousse. Elle savait qu’il ne fallait mieux pas intervenir quand celui-ci était de mauvais poil puis elle n’en avait aucunement l’envie. De plus elle était assez de l’avis du garçon par solidarité antisociale. Mais elle n’avait pas autant envie que sa camarade se fasse martyriser.  Cette fois-ci elle plongea son esprit dans celui de la jeune rousse pour anticiper sa réaction.

* Par Merlin c’est un vrai fouillis là dedans !*

Puis en allant trop loin elle tomba sur la pensée que sa camarade avait eu quelques instants plus tôt qui décrivait son manque d’intérêt pour sa personne. Très fière Lavalya décida de ne pas l’aider. Puisqu’elle avait l’intention de se rebeller face à sa Nathaniel qu’elle en assume les conséquences. Et cela ne manqua pas …

Elle ne put pas se replonger dans la lecture de son livre car une jeune fille particulièrement maladroite s’effondra sur sa table renversa son encre sur ses parchemins et ses vêtements. Elle eut le temps de lancer un sortilège de télékinésie sur le précieux manuscrit pour ne pas qu’il soit tâchée.

- Excuse-moi, je ne regardais pas où j'allais... Je vais nettoyer ça.

Lavalya avait réussi à le faire glisser de quelques centimètres sur le coté et le préserver d’éventuelles souillures mais cela l’avait fatiguée et mise de mauvaise humeur. Mais elle fut fascinée par la maîtrise de son élément.

- Je ne me doutais pas que l’on puisse faire ça en maîtrisant l’eau … Mais fais gaffe la prochaine fois y’en a qui étudie ici pas comme certain.

Elle faisait référence aux deux enfants de trois derrières elles qui se battaient pour une simple place à une table.

- Tu es tachées aussi ? Je peux te nettoyer également si tu veux.

- Tu es sur que je ça ne finiras pas en douche écossaise ton truck !? dit-elle septique. Mais assis toi si tu veux étudier, tu ne risqueras pas de crever un oeil à quelqu'un au moins.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karibou


avatar

Messages : 35

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#41

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Jeu 28 Nov - 22:25

Visiblement, Christa était comme toutes les autres élèves de cette Académie. Quand elle reconnut Nat, elle ouvrit de grands yeux, tout intimidée qu'elle était, et baissa le regard pour observer son sac de cours. Elle paraissait étonnée de le voir là. Manifestement, l'observation n'était pas le point fort de cette fille.

« Un sac ? »
Oui, un sac, espèce de greluche ! Une paire de lunettes ne te ferait pas de mal, pensa Nat très fort en se retenant de le lui crier.

Christa resta silencieuse encore quelques secondes, puis elle esquissa le début d'un geste. Nat crut qu'elle se décidait enfin à bouger et à remballer ses affaires, et il commençait à se détendre un peu. Mais la réaction de Christa fut tout autre...

« Déjà, ton nom n'est pas écrit sur la chaise, ni sur la table. »

Nathaniel ne saisit pas tout de suite le sens de la phrase tant elle lui parut improbable. Il arqua un sourcil et fronça l'autre. Avait-il bien entendu ? Était-elle réellement entrain de le remettre à sa place, lui, Nathaniel Gordon ? Mais Christa s'était déjà redonnée du courage et elle poursuivait :

« Ensuite, si tu voulais vraiment "réserver" cette place, fallait mettre ton sac bien en vue, et pas le cacher. Et pour finir, y a d'autres places et d'autres tables. »

Elle se baissa alors en dessous de la table. Son mouvement fit glisser ses cheveux en cascade le long de ses épaules, et Nat eut l'impression qu'ils étaient devenus plus roux qu'ils ne l'étaient quelques secondes auparavant. Une simple impression, sans doute... L'élève en Démonologie en profita pour faire glisser son regard sur les affaires que la jeune fille avait disposées sur la table. Une figure en particulier attira immédiatement son regard, encrée sur la page d'un grimoire : il s'agissait d'un triangle assis sur sa base et traversé d'une barre horizontale...

« Et j'ai pas chauffé cette chaise pour quelqu'un d'autre, sans oublier que je suis loin d'avoir fini... »

Christa s'était redressée et tendait à Nathaniel son propre sac. Il ne fit aucun geste pour le lui prendre. Au moins dix secondes s'écoulèrent ainsi dans un parfait silence. Derrière son épaule gauche, Nat sentit un souffle se manifester. Et comme un poids subitement apparut, il pouvait ressentir toute l'aura moqueuse qui se dégageait de ce souffle.

Et bien, comment tu t'es fait dompté par la petite...

Nat soupira et ferma les yeux, l'air absent. Il les rouvrit et dit à Christa, droit dans les yeux, détachant chaque mot :

« C'est bon, tu as fini ton numéro ? Et bien, tu as du cran. »
« C'est une sorcière de l'air ! » susurra alors une voix affreusement rêche, comme un sifflement lointain et proche à la fois, comme l'écho amplifié d'un crépitement détonnant...
« Oui, je le sais bien, répondit Nathaniel avec impatience. Ce triangle est le symbole alchimique de l'air ; c'est assez clair, il me semble. »

Christa avait vraiment de quoi le prendre pour un fou. Voilà que Nathaniel parlait tout seul ! Mais n'avait-elle pas entendu cette voix rêche, elle aussi ? Pourtant, personne d'autre que Nat ne se tenait en face d'elle... Oui, elle ne pouvait décidément que l'avoir inventée, cette voix...

« L'air, reprit l'étrange voix, c'est si bon, l'air ! Laisse moi y goûter, s'il te plaît. »
« Il en est hors de question. »
« Allez, laisse-moi la roussir un peu ! Juste les cheveux ! »
« Ça suffit ! » dit Nathaniel en élevant un peu la voix.

Et il fut suivit d'un silence. Christa ne pouvait pas ne pas avoir entendu la voix, cette fois-ci. Cette voix qui n'appartenait pas à Nathaniel et qui provoquait d'étranges frissons le long de l'échine. Mais un événement les interrompit et leur fit tourner la tête : une jeune fille maladroite avait trébuché et s'était étalée le long d'une table dans un grand fracas. Son encrier se renversa sur les affaires d'une autre fille installée là. Le résultat n'était pas beau à voir !

Une télékinésiste !
Pardon ?
Mais oui, regarde le livre : il n'a pas été touché par une seule goutte d'encre. C'est la fille aux cheveux noirs qui a lancé son pouvoir, je l'ai senti...

Nathaniel observa la fille en question. Elle semblait étrange, avec ses longs cheveux raides et son regard lumineux et fuyant. Elle semblait assez introvertie, à la façon calme et posée avec laquelle elle réagit, ne voulant apparemment pas attirer l'attention sur elle malgré l'incident qui venait d'avoir lieu. Après un échange rapide de paroles, la première fille responsable de tout ce bazar invoqua alors son élément à la vue de tous. Le regard de Nathaniel brilla d'intérêt. Tout ce qui avait trait à la magie élémentaire le fascinait : chaque sorcier avait son élément propre, qui définissait une partie de son tempérament ainsi qu'un certain style de magie. Dans son cas, on pouvait s'en douter, son élément était le feu : impétueux et dévastateur.

Cette fille brune qui vient de faire de la magie... Son élément est l'eau.
Pouah ! L'eau, quelle horreur que cette chose.
Quant à cette fille rousse, je suis prêt à parier que son élément est l'air.
Un élément rare et raffinée... Tu es sûr que je ne peux pas m'amuser un peu avec elle ?
Mon élément à moi est le feu... Je me demande si... Ce serait comique si la télékinésiste avait comme élément...

Nathaniel, perdu dans ses pensées, croisa le regard de la fille aux cheveux noirs. Il se rappela alors qu'elle pouvait lire dans ses pensées et il détourna prestement le regard, embêté.

« Finalement, il y a bien assez de place pour nous deux à cette table, non ? » dit-il à Christa d'un ton sec.

Sans attendre de réponse, il tira une chaise vide auprès d'elle sur laquelle il s'installa, avant de déposer le livre qu'il avait emprunté plus tôt sur la table en bois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dream


avatar

Messages : 45

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#74

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Ven 29 Nov - 16:01

Christa n'était pas très rassurée. Elle savait que tendre son sac à Nathaniel Gordon après l'avoir défié n'était pas la meilleure idée qu'elle ait eue. Et le voir ne rien faire ne la rassurait pas, bien qu'elle essayât de ne pas le montrer.

Soudain, le jeune homme soupira et ferma les yeux. Il semblait absent. Capitulerait-il en comprenant que Chris n'avait pas l'intention de bouger de sa chaise ? Il faut croire que non car il rouvrit les yeux et les plongea dans ceux de la jeune fille avant de parler :

- C'est bon, tu as fini ton numéro ? Et bien, tu as du cran.

Christa fronça les sourcils car il venait de s'exprimer en détachant chaque mot. La prenait-il pour une débile pour lui parler d'une telle façon ? Si c'était le cas, elle n'apprécia pas du tout. Au moment où elle allait répliquer, elle entendit comme un murmure dans l'air. Un murmure dont elle ne comprit pas les paroles. Elle regarda autour d'eux. Il n'y avait personne, à part la fille qui lisait à la table voisine... D'où provenait donc ce murmure ? L'avait-elle rêvé ? Et pourquoi Nathaniel parlait-il tout seul ?

- Oui, je le sais bien, dit-il impatiencemment. Ce triangle est le symbole alchimique de l'air ; c'est assez clair, il me semble.

Christa ouvrit de grands yeux, se demandant à qui il parlait. Elle baissa les yeux sur son livre et vit qu'en effet, son grimoire était ouvert à une page où se trouvait le symbole alchimique de l'air. Etrange que ce Nathaniel l'ait reconnu vu que c'était rare qu'il soit utilisé. Dans sa promotion, elle était la seule à l'utiliser. Et elle ne s'intéressait pas assez aux autres pour savoir si d'autres, plus jeunes ou plus âgés, l'utilisaient aussi.

Mais le plus étrange, pour le moment, c'était que le dernier année semblait parler tout seul... Tout seul, vraiment ? Et si Christa n'était pas la seule à avoir entendu des murmures... ?

De nouveau, un murmure dans l'air se fit entendre, faisait se dresser les poils sur les bras de Christa. Et Nathaniel reprit la parole :

- Il en est hors de question.

Confuse, la jeune fille fronça les sourcils et se concentra pour écouter le murmure. L'air était son élément et le son se propageait dans l'air... En se concentrant juste assez, elle pourrait percevoir ce que disait cette voix qui semblait venir de nulle part...

- Allez, laisse-moi la roussir un peu ! Juste les cheveux !

Finalement, Christa aurait peut-être préféré ne pas savoir... D'une main, elle tenait toujours le sac du jeune homme. L'autre main alla sur sa chevelure rousse, en un geste de protection.

- Ça suffit ! dit Nathaniel en élevant un peu la voix.

Un long silence poursuivit la phrase de Nathaniel. Christa déglutit, guère rassurée. Ou juste un peu : la voix semblait vouloir lui roussir les cheveux (alors qu'à son goût, ils étaient assez roux comme ça !) tandis que Nathaniel ne semblait pas de cet avis. Et soudain, une pensée effleura l'esprit de la jeune fille.

Un... un démon ?

Elle ouvrit la bouche pour lui demander s'il avait invoqué un démon dans la bibliothèque, mais n'en eut pas le temps. A la table voisine, où était assise la fille aux longs cheveux noirs et aux yeux cernés, une autre fille venait de s'étaler, renversant un encrier sur la table. Christa reconnut  Eglantine Millers et eut une légère grimace. Elle ne la connaissait pas, ne lui avait pas adressé plus d'un mot, mais savait que c'était une magicienne de l'eau... Et il fallait en plus qu'elle invoque son élément devant tout le monde pour nettoyer sa maladresse ! Mais, chose surprenante, la fille de dernière année avait utilisé de la magie pour éloigner son livre de la catastrophe. Une télékinésiste... Ca voulait bien dire qu'elle pouvait lire dans les pensées des autres, non ? Elle repensa alors à la "plume" qui avait effleuré son cerveau.

- Elle n'a pas osé... ? chuchota-t-elle pour elle-même, outrée.

Elle détestait l'idée qu'on puisse fouiller dans sa tête sans qu'elle n'en sache rien. Ses pensées n'appartenaient qu'à elle et à elle seule !

Puis, se rendant compte que Nathaniel observait les deux autres filles avec intérêt (ou était-il perdu dans ses pensées ?), Christa soupira et posa son sac à côté d'elle, sur la table. Elle allait pas lui tendre jusqu'à ce que môsieur ait décidé de changer de place ! C'est qu'elle avait un devoir à terminer, par tous les saints ! Mais l'élève en Démonologie ne semblait pas vouloir partir non plus car il se détourna de la table voisine et s'adressa à Christa d'une voix sèche :

- Finalement, il y a bien assez de place pour nous deux à cette table, non ?

Et il s'installa à côté d'elle, là où elle avait posé son sac. Surprise, elle le vit déposer son livre sur la table en bois. C'était bizarre, c'était la première fois que quelqu'un s'asseyait à côté d'elle de son plein gré (les profs avaient l'art et la manière d'imposer les places). Mais elle devait avouer qu'elle n'avait jamais eu un voisin de table aussi intéressant.

Un silence s'installa entre les deux jeunes gens, que Christa décida de briser. Elle avait des doutes, il fallait qu'elle en ait le coeur net.

- Je pensais qu'il fallait du sang pour invoquer un démon, dit-elle calmement.

Elle avait parlé sans le regarder, ses doigts redessinant le contour du triangle symbolisant son élément. Elle tourna la tête et le vit la regarder avec scepticisme.

- Il y avait bien un démon, non ? Ou alors t'es schizo et tu parles tout seul ?

Elle le regarda, la tête légèrement penchée sur le côté, comme si elle l'évaluait.

- Non, je ne crois pas... Puis je l'ai entendu murmurer... Dis-lui que mes cheveux sont assez roux comme ça, je n'ai pas besoin de son aide...

Elle avait dit la dernière phrase avec un sourire en coin. Elle ne savait pas d'où lui venait un tel cran, mais elle se rendit compte qu'elle aimait ça.

- Au fait, moi c'est Chris Davies, dit-elle en dessinant le triangle alchimique de l'air sur ses notes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinguin


avatar

Messages : 52

http://entremondes-express.azurforum.com/t6-billets-gare-du-31-octobre#114http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#92

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Ven 29 Nov - 21:27

Eglantine utilisait souvent sont élément instinctivement sans même y penser. Par contre, elle avait bien plus de difficulté invoquer les autres éléments et ça devenait une tâche rapidement fatigante. Alors qu'elle réparait sa maladresse, la jeune fille sentit des regards se poser sur elle. Elle ne s'était pas rendu compte qu'elle avait autant attiré l'attention. Elle se figea quelques secondes en apercevant un dernier année, celui qui ronchonnait un peu plus tôt. Il la fixa un moment ainsi que la demoiselle à son côté. Eglantine ressenti comme un malaise le remarquant à cet instant. Son instinct l'obligea à détourner rapidement la tête.

La jeune Millers avait remarqué que le grimoire n'avait aucune trace d'encre comme ça aurait du être le cas. La dernière année avait certainement utilisé la magie pour parer à cet incident. Eglantine avait des difficultés à identifier les capacités magiques de chacun. Cela venait sûrement du fait que pour cela, il lui aurait fallut observer les autres et non pas les éviter...

La jeune fille qu'elle avait importunée ne semblait pas confiante concernant le fait de se faire nettoyer par une jeune élémentaliste. Eglanitne haussa les épaules en répondant.

- Au pire tu seras légèrement humide... Peu importe c'est toi qui vois.

Sa proposition était plus de l'ordre de la politesse de toute façon et qu'on lui réponde ou non n'avait pas tellement d'importance. Eglantine était là pour travailler pas pour faire office de pressing.

Puisque que la jeune fille lui proposa de s’asseoir, Eglantine ne se fit pas prier et posa son sac au sol. Elle tira la chaise pour s'installer et posa son livre de recherche devant elle.

- D'accord merci et encore désolé. Sinon mon nom est Eglantine Millers.

Sans plus de discussion, elle préféra laisser sa camarade tranquille et ouvrit son livre sur l'élément eau. Dans la foulée, elle sortit de quoi prendre des notes. Cependant, elle se rendit compte qu'elle n'avait plus d'encre à cause de son accident.

*Et zut! Quelle empotée aujourd'hui...*

C'était décidement une très mauvaise journée pour la jeune élémentaliste. Elle n'osa pas demander à ce qu'on lui en prête, elle s'était déjà suffisamment fait remarqué pour ce soir. En réalité de son point de vue, elle s'était fait suffisamment remarquer pour le mois qui venait. Au moins.

Eglantine jeta un œil rapide au sommaire et se lança dans la lecture du premier chapitre. D'un soupir, elle se résigna à lire son ouvrage sans prendre de note. Elle rédigerait son écrit le lendemain matin pendant le petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenesday


avatar

Messages : 51

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#75http://entremondes-express.azurforum.com/t9-billets-gare-de-tortuga#116

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Dim 1 Déc - 20:44


Lavalya regardait l’affrontement du coin de l’œil avec amusement. C’était rare de voir quelqu’un répliquer face à Nathaniel Gordon.  Peu en avait l’audace et c’était le croyait-elle ce qui l’agaçait. Car elle le savait bien, il était de son année, il n’était pas si méchant que ça. La preuve venait-il pas de lui dire qu’elle avait du cran ? Plusieurs fois elle avait l’envie de lui parler mais sa timidité avait pris le dessus.
* Et puis pour lui dire quoi ! *

Mais tout à coup elle se sentit mal à l’aise et eut bientôt la chair de poule.  Elle sentit dans l’air comme du souffre. Elle courageuse ou inconsciente fille rousse mais elle ne semblait n’avoir rien remarquer. Pourtant c’était bien là comme si il y avait une lourdeur dans l’air qui lui rappelait les journées chaudes de canicule.  Et bientôt elle entendis une voix rauque :

C'est une sorcière de l'air !

La voix crépitait dans l’air comme un feu dans une cheminée.  Elle était désagréable.

* Surement celle d’un démon*

D’après ce que Lavalya entendait, il avait très envie de goûter à la sorcière qui savait maîtriser l’air. Elle eut un rictus moqueur.  Visiblement elle ne comprenait pas qu’un démon voulait la croquer toute crue ou du moins une partie de son anatomie.

* D’ailleurs pourquoi les cheveux ? D’accord ils sont très jolis mais bon, roux quoi ! *

Mais elle fut interrompu par la jeune fille maladroite qui l’obligea à utiliser son pouvoir. Ce qui attira le démon, elle le sentit et l’entendit immédiatement.  Par prudence elle réussi à percer les barrières mentales de Nathaniel qui était beaucoup mieux organisés et robustes que sa tentative précédente. Elle n’y vit rien d’autre qu’un intérêt pour la magie élémentaire.  Elle sourit quand elle sut que le sien était le feu. Elle aurait mis sa main à coupé ! Et cela expliquerait le type de démon invoqué, s’il avait un lien avec le feu les créatures de ce type étaient plus facile à invoquer. 

Puis elle fut intriguée lorsqu’elle compris qu’il s’intéressait à son élément particulier, de toute évidence il s’attendait à ce qu’elle ait le dernier élément du lot : la terre. Il remarqua  alors qu’elle le regardait depuis de nombreuses minutes et il se détourna et elle finit par quitter son esprit rejeter par des barrières plus puissantes. Elle n’avait ni l’envie ni la force de continuer de toute manière. Puis son attention fut de nouveau attirer par la maladroite elle avait fini par tout nettoyer et elle lui fis confiance pour nettoyer ses vêtements :

- Te montes par le bourrichon vas y tu peux allez après tout c’est à toi de réparer les dégâts !

Elle attendit patiemment que sa camarade accomplisse son exploit et se présenta à son tour :

- Moi c’est Lavalya Marchombre.

Elle regarda Eglantine qui semblait visiblement tout aussi sociable qu’elle mais s’aperçut qu’elle ne prenait pas de note. Alors peut être voir surement pour la frime et s’exercer un peu elle déplaça son encre par télékinésie jusqu’à la demoiselle.  Elle adorait faire travailler son esprit, après tout c’était son élément.  Lavalya était une des rares qui maîtrisait le 5ème élément , l'esprit vous l'aurez sans doute deviner,enfin le maîtriser était un bien grand mot pour le moment elle savait faire venir des fantômes à elle par exemple. Mais elle n’en parlait à personne déjà que lire dans les esprits faisait flipper les autres élèves.  Mais celui lui correspondait bien elle avait le caractère fuyant et discret des esprits mais en avait aussi les faiblesses … Elle n’avait aucune force physique et n’était pas souvent en mesure de se défendre. 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karibou


avatar

Messages : 35

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#41

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Dim 1 Déc - 21:07

Nathaniel n'avait pas encore commencé à sortir des feuilles pour son travail de recherches que sa voisine de table dit à haute voix :

« Je pensais qu'il fallait du sang pour invoquer un démon. »

Il arrêta de fouiller dans son sac de cours et la scruta de son regard perçant et translucide. Au moins, la jeune rousse ne semblait pas lui tenir rigueur de s'être installé près d'elle sans aucune autorisation.

Finalement, elle a bien un peu le sens de l'observation, fut-il obligé de reconnaître, bien qu'il garda cette pensée pour lui.

« Il y avait bien un démon, non ? Ou alors t'es schizo et tu parles tout seul ? »

Nat arqua un sourcil, interrogateur. Mais de toute évidence, sa voisine parlait plus pour elle-même que dans l'attente d'une réponse de sa part.

« Non, je ne crois pas... finit-elle par juger. Puis je l'ai entendu murmurer... Dis-lui que mes cheveux sont assez roux comme ça, je n'ai pas besoin de son aide... »

Cette fois, la jeune rousse s'adressait directement à Nathaniel. Elle lui adressa un léger sourire mi-moqueur, mi-malicieux. Nathaniel cligna deux fois des yeux, toujours silencieux. Il prit le temps de reposer son sac de cours par terre, après l'avoir soulevé de ses genoux. Puis il reporta son attention sur la jeune rousse qui le regardait toujours. Il répondit donc :

« Pas besoin que je lui répète quoi que ce soit, il est présent et il t'entend en ce moment même. Mais je lui ai interdit de toucher à tes cheveux, tu n'as pas de soucis à te faire... Pour l'instant. »

A son tour, il sourit cyniquement. Il enchaîna ensuite, se référant à ce que sa voisine avait dit un peu plus tôt :

« Bien sûr qu'il faut du sang pour invoquer un démon. Et beaucoup d'autres préparatifs. Mais le démon que tu as entendu est mon démon attitré ; il n'a pas besoin que je l'invoque  pour apparaître dans notre monde, de même que je n'ai pas besoin de me protéger de lui de peur qu'il me trahisse. C'est ce qu'on appelle un Pacte du sang. »
« Et c'est bien chiant de ne pas pouvoir fracasser la gueule de ce joli minet, crois moi sur parole ! »

Le démon attitré de Nathaniel venait d'intervenir sans crier gare, ce qui pouvait être surprenant les premières fois où on ne s'y attendait pas. C'était sans doute le compromis le plus agaçant quand on scellait un Pacte avec un démon : ce dernier pouvait surgir auprès de vous à n'importe quel moment, surtout les plus inopportuns ! Par chance, il suffisait alors d'insister suffisamment pour que le démon soit obligé de repartir dans son monde : en effet, un Pacte de sang obligeait ce dernier à ne causer aucun tort à son sorcier attitré, sans quoi le lien était rompu.

« Il s'appelle Caym, dit Nathaniel sans prendre la peine de répondre à la provocation de son démon, qui demeurait invisible. Il faut l'excuser s'il te trouve appétissante, mais c'est un démon de type soufre. Et comme tu dois sûrement le savoir, le soufre est un élément alchimique qui a des affinités avec le feu... Et l'air. Ce qui me confirme une bonne fois pour toute que ton élément de prédilection est l'air, n'est-ce pas? »

La jeune rousse ne lui répondit pas. Elle était de nouveau concentrée sur ses notes de cours. Nathaniel pensa à voix basse :

« L'air... Les sorciers à le maîtriser sont rares, tu dois être... »
« Au fait, moi c'est Chris Davies. » la coupa sa voisine.

Nathaniel regarda à nouveau la dénommée Chris. Elle recopiait à présent le symbole de son élément sur son carnet. Songeur, le jeune homme dégagea sa main droite de sous la table et la présenta à la jeune rousse :

« Nat Gordon. » dit-il pour la forme, car il se doutait bien que Chris savait déjà son nom.

C'est bien la première fois que je fais ça, me présenter à quelqu'un, pensa Nathaniel. Du moins, mis à part pendant les premiers cours de l'année, quand les profs nous demandent de nous présenter au reste de la classe.
Les temps changent, conclut Caym d'un ton très ironique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dream


avatar

Messages : 45

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#74

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Lun 2 Déc - 13:55

- Pas besoin que je lui répète quoi que ce soit, il est présent et il t'entend en ce moment même.

C'était logique, quand Chris y repensait. Elle se demanda alors quel aspect ce démon pouvait bien avoir...

- Mais je lui ai interdit de toucher à tes cheveux, tu n'as pas de soucis à te faire... Pour l'instant.

Le sourire cynique de Nathaniel amusa la jeune fille. Et elle espéra qu'elle n'aurait jamais du souci à se faire pour ses cheveux car, même s'ils étaient roux, elle y tenait. Elle nota dans un coin de son esprit de faire des recherches sur les façons de se protéger d'un démon avec l'air... s'il en existait !

Nathaniel entreprit ensuite de répondre à la question qu'elle avait posée, concernant l'invocation des démons avec le sang. Elle se surprit à être plus qu'intéressée et à boire ses paroles :

- Bien sûr qu'il faut du sang pour invoquer un démon. Et beaucoup d'autres préparatifs. Mais le démon que tu as entendu est mon démon attitré ; il n'a pas besoin que je l'invoque  pour apparaître dans notre monde, de même que je n'ai pas besoin de me protéger de lui de peur qu'il me trahisse. C'est ce qu'on appelle un Pacte du sang.
- Et c'est bien chiant de ne pas pouvoir fracasser la gueule de ce joli minet, crois-moi sur parole !

La voix du démon avait retenti dans l'air, faisant une nouvelle fois frissonner Christa qui regarda autour de Nathaniel, à la recherche dudit démon. Elle se demanda également si lui seul pouvait le voir.

Fascinant...

Et une autre pensée traversa son cerveau : pouvait-elle faire un Pacte du sang si elle n'était pas en Démonologie ? Car, il fallait l'avouer, avoir un démon comme compagnon, ça pouvait être juste la classe !

- Il s'appelle Caym, poursuivit Nathaniel. Il faut l'excuser s'il te trouve appétissante, mais c'est un démon de type soufre. Et comme tu dois sûrement le savoir, le soufre est un élément alchimique qui a des affinités avec le feu... Et l'air. Ce qui me confirme une bonne fois pour toute que ton élément de prédilection est l'air, n'est-ce pas?

Christa ne répondit pas, mais ne put retenir une grimace d'apparaître sur ses lèvres. Oui, son élément était l'air, et elle n'en était pas forcément ravie. Chris en profita pour se présenter, coupant le jeune homme qui avait parlé à voix basse. Elle allait s'excuser de l'avoir coupé, mais il ne sembla pas lui en vouloir car il sortit sa main droite de sous la table et la tendit à Chris.

- Nat Gordon, dit-il.
- Je sais, sourit Chris.

Elle était surprise : personne ne lui avait ainsi tendu la main pour se présenter. Les seules personnes à qui elle avait serré la main avaient été quelques professeurs. Elle tendit également la main et serra celle de Nathaniel. La main du jeune homme était si grande que la sienne, toute menue, disparut à l'intérieur.

- Et pour te répondre, oui, c'est bien l'air, mon élément, dit Chris avec une grimace. Mais j'aurais préféré avoir le feu. Oh, bien sûr, je sais faire de la magie avec du feu, mais il semblerait que ce soit l'air qui soit le plus développé chez moi. Je suis la seule dans mon année, c'est chiant. Je sais pas s'il y en a d'autres dans les autres années... et je m'en fiche un peu, pour tout dire...

Elle n'avait jamais entendu parler de potentiels autres sorciers de l'air, donc c'est qu'ils ne valaient pas la peine qu'on s'intéresse à eux. Du moins, c'était l'opinion de Christa.

- Et je me demandais...

Elle voulait lui demander des détails sur le Pacte du sang qu'il avait fait avec Caym. Devait-on obligatoirement être en démonologie pour le faire, ou tout le monde en était capable ? Il fallait beaucoup de sang pour un tel Pacte ? Le démon attitré était-il choisi ou c'était le hasard qui faisait les choses ? Si son démon est de type soufre, quels étaient les autres types de démons ?

Mais elle n'osa pas poser toutes ces questions. Il allait certainement la prendre pour une gamine un peu trop curieuse et, pour une fois qu'elle faisait connaissance avec quelqu'un, ce n'était pas pour le faire fuir de la sorte. Elle se reprit donc et, en espérant qu'il n'avait pas remarqué son hésitation, demanda :

- ... ça fait longtemps que Caym est ton démon attitré ? Et pourquoi il s'intéresse à mes cheveux ?

La dernière question était plus une boutade qu'autre chose. Mais, après tout, le démon était le premier à s'intéresser à ses cheveux...

Et une autre pensée traversa la tête de la jeune fille : c'était la première fois qu'elle parlait autant avec quelqu'un, elle qui d'habitude, recherchait plutôt la solitude. Et elle devait bien avouer que parler avec Nat Gordon était loin de la déranger...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinguin


avatar

Messages : 52

http://entremondes-express.azurforum.com/t6-billets-gare-du-31-octobre#114http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#92

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Lun 2 Déc - 22:32

*Elle ne sait pas ce qu'elle veut celle-là*

Eglantine soupira mais s'approcha quand même de la demoiselle pour nettoyer ses vêtements. Elle guida son élément de la main vers les petites gouttelettes noirs. Peu d'eau avait besoin d'être invoqué pour une telle tâche et il ne lui fallut que quelques secondes pour réparer sa bêtise bien que, comme elle l'avait annoncé, le tissu resta légèrement humide.

Autant il était facile d'invoquer l'Eau pour Eglantine, autant il était difficile de le renvoyer totalement ensuite. Une petite partie restait toujours accrochée à son esprit. De plus, sa maîtrise des autres éléments étant parfois un peu aléatoire, elle n'osait pas compenser en convoquant la chaleur du Feu par exemple.

Une fois assise, la demoiselle effleura la table et la remarqua encore humide par endroit. Elle tenta de l'assécher complètement sans réussir. Cependant, depuis la petite altercation de sa camarade Christa, Eglantine avait aussi gardé une oreille curieuse sur leur conversation. C'est ainsi qu'elle appris que le dernier année n'était autre que Nathaniel Gordon, qu'elle connaissait surtout de réputation.

Eglantine hésita à arrêter sa lecture pour reprendre à un moment où elle ne serait pas en pénurie d'encre. C'est à ce moment qu'elle remarqua que l'encrier de sa voisine, dont elle savait désormais qu'elle se nomait Lavalya, avançait vers elle. La demoiselle leva la tête vers celle-ci. En revisualisant sa maladresse précédente et le déplacement de l'encre à l'instant, elle ne pouvait qu'en déduire que sa camarade était télékinésique. Cela attira l'attention de Eglantine qui ne n'avait jamais vu ce pouvoir pratiqué.

- Impressionnant.Tu le fais aussi avec des objets plus gros ?

La jeune fille savait que cette capacité accompagnait généralement la capacité de télépathie. Même si elle avait tendance à en effrayer certain, la télépathie intriguait la jeune Millers. Il lui arrivait souvent de se demander à quoi pouvait penser les gens de son entourage. Cela devait parfois être... inattendu.

-Tu peux également lire dans les pensées, je me trompe ?

A ce moment, elle entendit Christa. Christa était une fille de l'air ce qui ne semblait pas lui convenir. Eglantine fut un peu perturbée d'entendre quelqu'un parler de son élément ainsi. La première raison est que notre élément correspond généralement à notre personnalité dominante. De plus, l'air était loin d'être un élément négligeable même s'il est vrai que sa camarade était la seule sorcière lié à l'air dans leur année. Eglantine était perplexe à cause de ce qu'elle venait d'entendre. Elle hésita longuement à intervenir. Après tout chacun avait son ressenti...mais l'envie de comprendre pris le dessus.

- Christa, ce n'est pas la première fois que j'entend dire qu'être lié à l'air t'ennui mais... en fait je ne comprend pas. C'est un élément avec beaucoup de possibilités en  tout cas au moins autant que les autres. Il est plus subtile que le feu, Eglantine jeta un oeil furtif à Nat, et beaucoup moins... banale que l'eau.

La jeune Millers ne comprenait pas exactement pourquoi elle avait ressenti l'envie d'intervenir, après tout ce n'était pas ses affaires. Elle se racla la gorge avant d'ajouter.

- Enfin c'est mon avis. Désolé... j'aurais peut-être du garder ça pour moi.

Eglantine baissa de nouveau la tête vers son livre bien qu'elle ne le lisait pas réellement. Elle invoqua l'eau pour apaiser son esprit qui s'agitait facilement lorsqu'elle avait des réactions contraires à ses habitudes. La demoiselle avait  elle-même décrit son élément comme "banale" mais à son sens c'était son élément, que d'autres l'utilisent ou non, c'était celui qui la caractérisait.

Une fois son esprit calmé, elle décida que ce que les autres avaient pensés de son intervention n'avait pas d'importance. Elle se tourna naturellement vers Lavalya à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karibou


avatar

Messages : 35

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#41

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Dim 15 Déc - 0:43

La main de Chris était douce et chaude. On sentait bien qu'il devait en être de même au sujet de son caractère, et Nathaniel ne fut donc pas surpris quand la jeune fille lui confirma que son élément était l'air. Caym se trompait rarement sur la nature des sorciers qu'il sondait, et Nathaniel lui-même était plutôt fin observateur. Par ailleurs, l'air était surement l'élément le plus proche du feu. Quand il avait croisé le regard de Chris pour la première fois, Nat avait senti... Senti qu'elle était, d'une certaine manière, plus proche de lui que ne l'étaient les autres élèves. Il sursauta légèrement quand Chris lâcha une phrase qui semblait alors vouloir lui dire la même chose :

« Mais j'aurais préféré avoir le feu. Oh, bien sûr, je sais faire de la magie avec du feu, mais il semblerait que ce soit l'air qui soit le plus développé chez moi. Je suis la seule dans mon année, c'est chiant. Je sais pas s'il y en a d'autres dans les autres années... et je m'en fiche un peu, pour tout dire... »

Nathaniel fronça les sourcils. Ce que Chris venait de dire le troublait. Il réprima un soupir. Ah, le feu... Chris ne semblait pas vraiment consciente de ce qu'être affilié à cet élément vous réservait. Surtout au regard des autres. Chaque élément était " livré " avec son lot de préjugés, bien sûr, mais ceux qu'on prêtait aux sorciers du feu, Nathaniel ne pouvait les supporter... Lui aussi, pendant un long moment, avait souhaité pouvoir changer d'affinité. Ce qui était impossible, bien sûr. Nat s'apprêta à réprimander Chris et à lui expliquer qu'elle devait être fière de représenter son élément, qui était un élément peu répandu parmi les sorciers... Il allait ouvrir la bouche, il entrouvrait déjà les lèvres. Mais Nathaniel avait du mal à parler quand il le devait, et déjà Christa le devança en changeant de sujet, apparemment peu à l'aise de discuter de son élément :

« Et je me demandais... Elle eut un temps de pause, réfléchissant à comment formuler sa question. Ça fait longtemps que Caym est ton démon attitré ? Et pourquoi il s'intéresse à mes cheveux ? »

Surpris par la dernière question, et surtout par le ton joueur qu'employa Chris pour la lui poser, Nathaniel ne put réprimer un sourire suivi d'un bref gloussement de rire, spontané et sincère. Il baissa la tête vers le bureau, se sentant subitement stupide. Il se passa quelque chose d'étrange dans son ventre, comme une sensation de chaleur, plutôt agréable. Quelque chose qu'il ne ressentait jamais quand il parlait avec des démons, car il n'y avait qu'avec les démons qu'il conversait. Chris était simple, Chris était drôle... Nat avait manqué bien trop longtemps de ce genre de contact humain. Il leva doucement la tête et l'inclina très légèrement vers Chris. Il avait gardé son sourire, qui s'estompa peu à peu. Mais ses yeux bleus demeuraient rieurs.

« Caym et moi, ça fait à peu près depuis... » commença-t-il.
« Christa. »

Nathaniel s'interrompit et chercha l'origine de l'appel en même temps que la principale intéressée. En face d'eux, à la table de travail suivante, la jeune sorcière de l'eau aux cheveux bruns regardait " Christa " d'un ton un peu froid, les sourcils froncés, apparemment contrariée par quelque chose. Nathaniel se renferma aussitôt sur lui-même à la simple apparition de ce visage, à première vue peu chaleureux. Il perdit définitivement son sourire et se surprit à ne pas apprécier la façon qu'avait eue cette brunette d'appeler Chris " Christa ", ce qui était apparemment son prénom entier, et pas le diminutif que la jeune rousse avait employé avec Nathaniel.

« Ce n'est pas la première fois que j’entends dire qu'être lié à l'air t’ennuie mais... en fait je ne comprend pas. C'est un élément avec beaucoup de possibilités en  tout cas au moins autant que les autres. Il est plus subtile que le feu et beaucoup moins... banale que l'eau. »

Nathaniel reçut un coup directement porté à son estime. La façon dont cette brunette venait de parler de son élément, et par dessus tout en lui lançant un regard évasif, presque désintéressé et snob, lui fit automatiquement monter la moutarde au nez. Nathaniel avait le sang chaud, et il lui en fallait peu pour démarrer au quart de tour. Quand la jeune impromptue se racla insupportablement la gorge pour conclure par un « Enfin c'est mon avis. », le jeune homme ne put tenir plus longtemps. Il se leva d'un bond de sa chaise, bousculant au passage la table où était toujours installée Chris.

« À qui avons-nous l'honneur ? commença-t-il d'un ton mauvais. Parce que, oui, c'est bien beau de nous exposer tes théories élémentaires fumeuses, mais la moindre des politesses aurait, peut-être, été de demander la permission avant de t'incruster dans la conversation des autres, tu ne crois pas ? »

Son ton montait au fur et à mesure qu'il parlait et il attirait progressivement l'attention des gens présents sur lui.

« Le feu, un élément " pas très subtile ", c'est bien ça ? Ah oui ! C'est vrai, j'oubliais la réputation que nous, sorciers du feu, trainons derrière nous : ils sont cinglés, ces sorciers du feu ! Avec un élément si volatile, si " spirituel "... Tu m'étonnes que ce soient tous des hurluberlus ! " Les sorciers du feu sont les plus prédisposés à la folie ", récita Nat d'un ton mauvais. Mais oui, c'est bien connu ! Et puis, après tout, quand on maîtrise un élément aussi terre à terre que... l'eau ! Ah, alors là, on peut se permettre de parler de subtilité ! Tu me fais bien rire. »

Nathaniel s'arrêta aussi brusquement qu'il avait commencé sa tirade. Il fit une courbette pleine de ridicule et se saisit de la sangle de son sac. Il se saisit ensuite de son livre avec brusquerie, projetant son bras à quelques centimètres du visage de Chris, qui n'avait pas bougée d'un pouce durant toute son intervention.

« Caym ! cria Nathaniel. On y va ! »

L'air sembla alors s'agiter près des trois sorcières. Des déformations optiques, comme de la vapeur très chaude, se formèrent entre les deux tables de travail, et au même moment, un bruit aigu retentit, comme le sifflement d'une bouilloire... Un sifflement plein de colère et de contrariété. Après quoi, la manifestation se calma et ne donna plus signe de vie. Nathaniel contourna la table de Chris pour se diriger vers la sortie d'un pas rageur. Il eut un dernier regard pour celle dont il n'avait pas entendu la voix et qui, quelque part dans son esprit, titillait grandement sa curiosité : cette élève en télékinésie... Qui était-elle ? Ce fut sa dernière pensée... Ou peut être son avant-dernière, avant de sortir de la bibliothèque la tête lourde, le pas pressé... En colère, mais surtout triste... Triste de se retrouver à nouveau seul dans cette Académie, après avoir pu oublier sa solitude un court moment, juste un instant...

Chris, je suis vraiment... Ah ! Bravo, abruti !... Désolé.

Et il disparut, suivi jusqu'à la sortie par des paires de yeux effarés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dream


avatar

Messages : 45

http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#74

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Dim 15 Déc - 18:51

Chris avait bien vu que Nat avait froncé les sourcils quand elle avait parlé de son élément, disant qu'elle ne l'appréciait pas plus que cela. S'il avait un démon de type soufre, qui alliait le feu et l'air, c'est que quelque part, il s'intéressait un peu à l'élément de la jeune fille, non ? Ou alors elle se faisait des idées ? Intérieurement, elle espérait que non...

Et comme parler de son élément l'insupportait un peu, elle avait changé de sujet quand elle avait vu Nat ouvrir la bouche, prêt à parler. Caym était bien plus intéressant que l'air, elle en était persuadée ! Car si elle pouvait découvrir les secret d'un Pacte du Sang, cela lui évitera d'être seule, comme elle l'était constamment jusqu'à il y a peu... jusqu'à ce que Nat s'assoit à sa table...

Quand elle avait demande à Nathaniel pourquoi Caym semblait s'intéresser à ses cheveux, elle avait eu la surprise de le voir sourire... et rire ! C'était un petit rire bref, mais il semblait spontané. Et cela fit bizarre à Chris. C'était la première fois que quelqu'un riait de ses boutades. Et elle trouva que le sourire allait bien à Nat...

Le jeune homme redressa la tête, souriant toujours, et l'inclina légèrement vers Christa. En temps normal, son premier réflexe aurait été de reculer. Mais les yeux bleus rieurs de Nathaniel l'empêcha de répondre à ce réflexe. Son sourire s'estompait, mais ses yeux ne changeaient pas. La jeune fille se mit à sourire aussi, attendant une réponse de la part de Nat, ce qu'il semblait prêt à donner :

- Caym et moi, ça fait à peu près depuis...

Chris était pendue à ses lèvres, intéressée comme jamais elle ne l'avait été. Elle allait en découvrir plus sur Caym, qui semblait la trouver "appétissante". Et sur Nat aussi, dont Chris se surprit à apprécier la compagnie. Mais...

- Christa, le coupa une voix.

Chris sursauta et Nat s'interrompit dans sa phrase. La jeune fille grimaça : elle n'aimait pas qu'on utilise son nom en entier... mais n'était proche de personne pour qu'ils sachent qu'elle préférait être nommée "Chris".

Chris et Nat tournèrent la tête vers l'autre table occupée. Eglantine était intervenue au plus mauvais moment et la rousse avait envie de lui faire avaler son encrier, qu'il soit vide ou pas ! Surtout que son intervention avait perdre son sourire à l'étudiant en démonologie, ce que Chris déplora aussitôt.

- Ce n'est pas la première fois que j’entends dire qu'être lié à l'air t’ennuie mais... en fait je ne comprend pas.

Sans blague ? pensa Christa. Comment pourrais-tu le comprendre, vu que tu as la magie de l'eau ?

- C'est un élément avec beaucoup de possibilités en  tout cas au moins autant que les autres. Il est plus subtile que le feu...

Eglantine lança un regard à Nathaniel en disant cela. Cela horripila Chris !

- ...et beaucoup moins... banal que l'eau.

Chris fronça les sourcils. Cette fille venait de dire que son élément était banal ! C'était le monde à l'envers ! La rousse aurait donné n'importe quoi pour maîtriser un élément plus commun ! Le feu avait toujours eu sa préférence. Et elle aimait bien l'eau aussi... quoique...

- Enfin c'est mon avis. Désolé... j'aurais peut-être du garder ça pour moi, conclut Eglantine.

La rousse ouvrit la bouche pour répondre un truc du genre : "En effet, tu aurais dû", mais Nat fut plus prompt qu'elle. Il se leva d'un bond, bousculant la table que Chris stabilisa avec ses mains. Elle leva la tête pour regarder le jeune homme et le trouva impressionnant. Elle en avait presque oublié qu'il s'agissait d'un élève de dernière année...

- À qui avons-nous l'honneur ? Parce que, oui, c'est bien beau de nous exposer tes théories élémentaires fumeuses, mais la moindre des politesses aurait, peut-être, été de demander la permission avant de t'incruster dans la conversation des autres, tu ne crois pas ?

Nathaniel semblait furieux et en était d'autant plus impressionnant. Son ton montait et un regard autour d'eux apprit à Chris que tout le monde s'était tourné vers leur direction.

- Le feu, un élément " pas très subtile ", c'est bien ça ? Ah oui ! C'est vrai, j'oubliais la réputation que nous, sorciers du feu, trainons derrière nous : ils sont cinglés, ces sorciers du feu ! Avec un élément si volatile, si " spirituel "... Tu m'étonnes que ce soient tous des hurluberlus ! " Les sorciers du feu sont les plus prédisposés à la folie ". Mais oui, c'est bien connu ! Et puis, après tout, quand on maîtrise un élément aussi terre à terre que... l'eau ! Ah, alors là, on peut se permettre de parler de subtilité ! Tu me fais bien rire.

Et il s'arrêta brusquement de parler. Chris fut surprise de l'entendre parler ainsi. Pour elle, les magiciens du feu n'était pas des fous !
Il fit une courbette moqueuse avant de s'emparer de son sac, au désarroi de Chris qui comprit que la solitude allait lui retomber dessus au moment où elle l'avait oubliée. La jeune fille dut reculer un peu quand Nat faillit lui envoyer son coude dans la figure en prenant son livre avec des gestes brusques.

- Caym ! On y va ! cria le jeune homme.

C'est alors qu'un étrange phénomène se produisit : entre les deux tables, il y eut comme une déformation dans l'air. Grâce à sa magie, Chris put percevoir une chaleur anormale dans l'air. Il y eut ensuite un sifflement aigu qui semblait empli de colère. La rousse ouvrit de grands yeux.

- Caym ? murmura-t-elle doucement.

Le phénomène se calma alors. C'était comme rien ne s'était passé. Nat contourna la table de Chris qui reprit ses esprits aussitôt : elle n'avait pas envie de se retrouver seule. Elle se leva brusquement, sa chaise raclant le sol, et se tourna dans la direction empruntée par Nathaniel.

- Nat ! appela-t-elle.

Mais il sembla pas l'entendre car il quitta la bibliothèque d'un pas pressé sous les regards surpris des autres occupants.

Et s'il t'avait entendue et s'était arrêté, que se serait-il passé ? pensa Chris en elle-même. Tu lui aurais dit que tu voulais pas être seule avec la bouche en cœur ?

Elle se secoua intérieurement sans quitter la porte du regard. Puis elle reporta ses yeux sur ses affaires encore étalées sur la table. Bizarrement, elle n'avait plus envie de faire son devoir sur l'air pour le moment... Elle était trop déçue et furieuse pour cela. Déçue car c'était sa première conversation normale avec quelqu'un et Nat lui avait paru être quelqu'un d'intéressant. Furieuse car tout cela était de la faute de cette magicienne d'eau.

- Tu as dit que tu ne pouvais pas comprendre, dit-elle d'une voix froide à Eglantine. Et comment le pourrais-tu ? Tu es une magicienne de l'eau. Ils sont nombreux, ils peuvent t'enseigner des choses ! Moi, même les profs ne peuvent pas m'aider plus que ça, vu qu'aucun n'est spécialisé dans l'air ! Donc oui, en effet, tu ne peux pas comprendre !

Elle tremblait de fureur. C'était la première fois qu'elle livrait tout cela à quelqu'un et il fallait que ce soit cette Eglantine Miller ! Et au milieu de la bibliothèque où tous les regards étaient encore tournés vers eux.

- Et tu dis que le feu n'est pas subtil ? De qui se moque-t-on ! Le feu est l'élément le plus subtil et paradoxal ! Le feu, c'est la chaleur, c'est la vie, c'est comme un petit cœur qui bat. Mais le feu c'est aussi la destruction si on n'y prend pas garde. Destruction et mort. Donc, tu ferais bien de revoir tes classiques ! Le feu, pas subtil ! Pfeuh !

Elle referma son livre d'un coup sec, prit toutes ses affaires qu'elle fourra dans son sac, se fichant bien de chiffonner ses parchemins et ses notes : elle allait quand même les remettre au propre, un de ces jours. Mais pas ce soir... Elle mit son sac sur son épaule et prit son sac sous son bras.

- Et tu qualifies ton propre élément de banal... Peut-être n'en es-tu pas aussi fière que tu le prétends !

C'était la première fois qu'elle parlait avec un élève de sa classe et il fallait bien avouer que ce n'était pas ainsi que Chris s'imaginait la chose !

- Sur ce, bonne soirée ! enchaîna-t-elle avant qu'Eglantine n'ait pu parlé.

Elle partit très vite, suivant la même direction que Nat, ignorant les regards des autres. Mais soudain, elle s'arrêta. Elle était devant le rayon concerné à la démonologie. Déterminée, elle entra dans le rayon et parcourut les titres des yeux. Un épais livre à la couverture bleu nuit attira son attention. Son titre, écrit en lettres argentées, promettait de résoudre le problème de Chris : "Démon attitré : comment procéder ?" Sans hésiter, la rousse prit le bouquin.

Elle alla ensuite près du bibliothécaire pour emprunter les deux livres. Le vieil lui lança un regard étrange en voyant le deuxième livre, mais ne dit rien, rappelant uniquement que l'emprunt durait deux semaines. Chris lui fit un signe de la tête et partit.

Avec ce livre, peut-être trouverais-je une solution ? pensa-t-elle en serrant le livre de démonologie contre sa poitrine, comme un trésor. Bien sûr, une compagnie humaine aurait été mieux qu'un démon...

Car parler avec Nathaniel lui avait fait du bien. Elle ne savait pas si elle aurait l'occasion de lui reparler, bien qu'elle l'espérât... Mais quand ? Elle ne pouvait pas se diriger vers lui la prochaine fois qu'elle le verra et dire : "Hey, salut ! J'ai bien aimé discuter avec toi à la bibli ! On remet ça ?" Non, elle ne pouvait pas... Pourtant, ça n'avait pas l'air de déranger Nat de parler avec elle... Il avait même ri...

Chris s'arrêta dans le couloir, se rendant compte qu'elle ne savait pas où ses pas la menaient. Elle avait marché sans réfléchir. Se trouvant à côté d'une fenêtre, elle se tourna vers celle-ci et regarda le ciel. Il faisait sombre. La lune brillait, au milieu d'une myriade d'étoiles. Et Chris était comme la lune. Seule. Et elle détesta sa solitude. Elle baissa les yeux vers le livre bleu.

Je ne veux plus être seule...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinguin


avatar

Messages : 52

http://entremondes-express.azurforum.com/t6-billets-gare-du-31-octobre#114http://entremondes-express.azurforum.com/t7-billets-gare-nicolas-flamel#92

MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   Dim 22 Déc - 1:13

Après son intervention imprévue, Eglantine eut d'abord l'impression que les deux étudiants allaient se contenter de l'ignorer. Cela aurait été certainement préférable mais il en fut tout autrement. Alors qu'elle s’apprêtait à se replonger dans son livre, la demoiselle fut surprise de constater que la réponse immédiate vienne de Nataniel. Il ne semblait pas du genre à protéger qui que ce soit et Chris avait tout à fait les moyens de répondre d'elle-même. De plus, le jeune homme semblait réellement en colère et rappela à Eglantine les rumeurs qui se propageait à son sujet. Elle les avait pensé exagéré mais en doutait beaucoup moins désormais.

Pour commencé la jeune fille pensa qu'il n'avait pas tord, elle ne le connaissait pas, mais de toute manière ce n'était pas à lui qui s'adressé. Plus il continuait et plus Eglantine hésitait entre être vexé qu'on déforme autant ses propos et être terrifié à l'idée d'avoir énervé un dernier année comme lui. Elle fut totalement incapable de répondre et restait bouché bée, le fixant dans les yeux.

*J'ai jamais dit qu'ils étaient fous, je ne l'ai même jamais pensé... Plutôt qu'ils sont facilement dans le contact et il me le confirme...*

A mesure que le ton montait, sapeur prenait de l'ampleur bien qu'elle fut incapable d'esquisser un son ou un mouvement. Elle ne comprenait pas comment une remarque, qui ne lui était pas destiné, avait pu prendre une tel importance pour lui. La Millers s'efforçait de ne pas baisser le yeux et de ne laisser rien paraitre de son tourment intérieur. Autant que possible.

* Je ne m'enfuirait pas...je ne m'enfuirait pas et je je ne pleurerait pas non plus. Il ne doit pas savoir qu'il m'atteint*

Soudain l'air s'agita et la température monta. Eglantine eut un mouvement de recul en se demandant siil allait avoir recours à la magie pour achever sa tirade. Si c'était le cas, elle savait qu'elle ne résisterait pas longtemps. Néanmoins elle se lia aux quatre éléments, prête à se défendre au cas où. Nataniel se contenta de partir, furieux, mais sans représailles physique.

La jeune fille remarqua alors qu'elle avait retenu sa respiration. Elle expira donc à nouveau et relâcha son contact avec les éléments, ne maintenant que l'eau pour se rassurer. Et puis le répit ne serait que de courte durée puisque la principale intéressé n'allait pas en rester là.

Eglantine remarqua l'appel et le regard de Christa envers la jeune homme. Elle ne comprit pas immédiatement comment interpréter cela, et sa camarade ne lui en laissa pas davantage le temps. Contrairement à Nataniel, Christa ne lui faisait pas peur. En revanche elle ne la comprenait pas.

Il semblait à Eglantine que celle-ci était inquiète de n'avoir personne pour la guider. C'était une façon étrange de penser du point de vie de la jeune fille. Celle-ci considérait plutôt que le savoir des prédécesseur était un frein à l'imagination du sorcier, qu'il valait mieux expérimenter pour comprendre. Sa grand-mère lui avait dit un jour qu'on ne pas apprendre des erreurs des autres mais que l'on doit comprendre les siennes. Eglantine considérait sa grand-mère comme une personne pleine de sagesse et c'était d'ailleurs une grande élémentaliste de l'air. Bien sûr tout ça, elle ne l'expliqua pas à Christa. De toute façon sa camarade n'aurait pas daigné l'écouter. C'était dommage, ça l'aurait peut être aidé. Mais de nouveau la phrase lui revient.

*Elle n'apprendra pas de ce que je peux lui dire, elle va être obligé de comprendre d'elle-même*

Eglantine n'écoutait qu'à moitié ce que disait Christa. Elle était triste pour la jeune fille qui semblait réellement malheureuse.

*Je m'apitoies sur le sort de quelqu'un qui est en train de m'engueuler...ça va pas dans ma tête moi!*

Il y a tout de même une phrase qui attira l'attention de la jeune fille.

- Et tu qualifies ton propre élément de banal... Peut-être n'en es-tu pas aussi fière que tu le prétends !

Dans l'esprit d'Eglantine, un élément n'était pas question de fierté mais d'acceptation. Et cette phrase fit echo à un évènement difficile pour Eglantine. Un évènement qui avait tout remis en question dans la vie d'une petite fille de huit ans à l'époque.

//FLASH BACK//
A cette époque Eglantine n'était qu'une fillette mais avait commencé à développer son affinité à l'eau. Elle était très réservé et n'avait que peu d'amis. Pourtant elle s'entendait plutôt bien avec son cousin du même age. Celui-ci développait plutôt une affinité au feu. Cela ne les empêchait pas d'être ami mais c'était source de chamaillerie enfantines, tel que "avec un élément aussi banale tu vas surtout pourvoir faire la vaisselle".

Un jour qu'elle jouait seule près d'une mare, son cousin s'approcha discrètement pour l'effrayer. D'un bond elle se leva, recula les pieds dans l'eau et se protéger instinctivement les bras en avant. Quelques secondes plus tard, le garçon était pris de violent spasme. Il étouffait. En réalité, il se noyait les poumons remplit d'eau. La fillette se jeter à genoux en pleurant, sans comprendre. Heureusement elle réussit à appeler de l'aide et le garçon fut rapidement remis.

Eglantine n'oublia jamais cet événement. Chaque détail lui revenait avec le sentiment qu'elle avait faillit tuer quelqu'un juste en perdant le contrôle. Il lui fallut du temps avec d'accepter d'étudier tout de même la magie. Il lui fallut accepter que tout n'étant pas blanc ou noir. Il lui fallut accepter cette partie d'elle-même et donc son élément et toutes ses conséquences.
//FIN//

Une semble phrase avait fait remonter beaucoup de choses. Oui elle savait que tout est possible avec un élément, même sous une forme improbable et  incontrôlé. Oui, elle aimait son élément et ne faisait qu'un avec. Et oui, accepter une partie de soi quel qu'en soit les conséquences étaient une épreuve chaque jour.

Heureusement, Christa était partie depuis quelques minutes quand les larmes coulèrent sur les joues de la demoiselle. Puis elle se souvint qu'elle n'était pas seule. Lavalya était toujours à sa table, observant silencieusement les événements depuis le début. Il était difficile de savoir ce qu'elle en pensait et semblait  imperturbable. Eglantine se demanda au passage si Lavalya savait ce que elle-même pensait. Elle n'avait toujours pas eut sa réponse sur la télépathie. Cela ne l'effrayait pas mais Eglantine se demandait se que penserait d'elle l'étudiante si elle avait suivit le cours de ses pensées.

La Millers resta un moment perplexe en profitant pour oublier un peu ce qui venait de se passer. N'étant plus d'humeur à étudier, elle referma son livre. Elle resta un moment immobile, regardant l'étagère face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [ouvert]A la Bibliothèque   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ouvert]A la Bibliothèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» La Bibliothèque de Mazarbul
» [Mission D] Du rififi dans la bibliothèque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Entremondes Express :: Ligne Entremondes Express :: Gare Nicolas Flamel-